MON BILAN DU MASA RELATIF A L’ENVIRONNEMENT DU LIVRE(1)

Publié le par KBENJAMIN

MON BILAN DU MASA RELATIF A L’ENVIRONNEMENT DU LIVRE(1)

Les lampions se sont éteints sur la huitième édition du Marché des Arts et du Spectacle Africain(MASA) qui s’est tenue du 1er au 08 mars 2014. Au Palais de la Culture de Treichville. Une manifestation qui a tenu toutes ses promesses. Après une interruption de quelques années. Mais tout n’a pas fonctionné comme il le fallait.

Pour le moins qu’on puisse dire, il y avait une particularité à cette huitième édition du Masa : l’environnement du livre. Une place a été accordée au livre. Un pavillon qui abritait les stands des libraires, des éditeurs, de la presse audio visuelle et bien d’autres structures. Notamment celle du Ministère de la Culture et de la Francophonie, celle de l’OIF (Office Internationale de la Francophonie).

L’organisation n’était pas huilée à ce niveau. Il n’y avait "personne" vers qui se tourner quand des réglages à faire se présentait. Le pavillon était quasiment « invisible » aux yeux du public. Aucune pancarte indicative à son accès, ni même à son contenu. Du coup, le visiteur conditionné depuis l’entrée du palais se dirigeait tout droit vers le lieu des différents spectacles, de restauration et de divertissement. Au retour, il reprenait le même trajet pour repartir chez lui. Sans passer par le pavillon réservé au livre. L’on a noté un manque d’affluence criard. Sauf au cours de la journée du Mercredi 05 Mars 2014 où l’on a connu une grande affluence. Avec l’arrivée des élèves. Car c’était leur journée.

Ah! Les toilettes ! Parlons-en. Lieux d’intimité par excellence. Mais ceux du Masa ne l’étaient pas. Pour ce qu’il m’a été donné de voir. Et il fallait parcourir un milles pour aller se soulager. Pour l’intimité, repassez demain. Heureusement que j'ai salué ce lieu d'aisance de très loin. Pourquoi ne pas avoir fait construire des toilettes dans les environs du pavillon dédié au livre et à celui de l’artisanat pour les exposants de ces deux sites ?

Tous les exposants n’ont pas eu accès au badge. Les tickets de restaurant non plus. Quand certains l’avaient pour contenter leur bedaine qui criait famine, d’autres exposants n’avaient pas ce précieux sésame. Ils étaient obligés de négocier le prix de leur ration alimentaire ou aller manger dehors. A quelques encablures du lieu de la manifestation. Qui était commis à la gestion de ce volet alimentaire ? Bien malin qui pourra y répondre.

Concernant les écrivains, ce n’était pas la grande affluence. Le carré des écrivains ne l’était que de nom. Déficit de communication ? Possible. L’espace exiguë pour la circonstance n’a pas permis aux (rares) écrivains visibles à ce marché de faire des signatures. Quand certains écrivains trouvaient difficilement une place dans un coin de table où étaient exposés les livres pour dédicacer, d’autres étaient là, debout, comme des mendiants, attendant un éventuel visiteur-acheteur pour se faire le "plaisir" de signer le livre acheté. La tâche était rude, ardue pour ces auteurs venus parce que le devoir avait sonné à leur porte. Je m’attendais à voir un espace dédié exclusivement aux auteurs pour leurs dédicaces. Ce ne fut pas le cas. Malheureusement. On ne s’y sentait pas véritablement à l’aise. Comme si ce lieu "étrange" était étranger aux auteurs de tous poils. Nul part où s’asseoir. Pour deviser. Echanger. Comme si l’on était en terrain hostile. Sans boussole. Sans repère.

A contrario, j’étais logé à une bonne enseigne. Sur le stand des éditions Eburnie, c’était un one-man show quotidien. Jusqu’au jour de la clôture. J’ai mis à profit ce temps de maigre affluence pour faire avancer mes projets. La confraternité a prévalu à un certain degré dans cette grisaille livresque. J’ai reçu la visite de deux écrivains que je remercie encore au passage : Yahn Aka et Irié Benjamin Irié.

MON BILAN DU MASA RELATIF A L’ENVIRONNEMENT DU LIVRE(1)
MON BILAN DU MASA RELATIF A L’ENVIRONNEMENT DU LIVRE(1)MON BILAN DU MASA RELATIF A L’ENVIRONNEMENT DU LIVRE(1)
MON BILAN DU MASA RELATIF A L’ENVIRONNEMENT DU LIVRE(1)MON BILAN DU MASA RELATIF A L’ENVIRONNEMENT DU LIVRE(1)MON BILAN DU MASA RELATIF A L’ENVIRONNEMENT DU LIVRE(1)

Commenter cet article